La première Journée européenne des langues a eu lieu le 26 septembre 2001. Il s'agissait d'un des événements principaux de l'Année européenne des langues.

A la veille de l'événement de clôture de l'Année, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a décidé d'instaurer la Journée européenne des langues en tant qu'événement annuel célébré le 26 septembre. Il répondait ainsi à la recommandation de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe qui s'était investie activement tout au long de la campagne.

Le Comité des Ministres a recommandé que la Journée soit organisée de manière flexible et décentralisée de façon à répondre aux souhaits et aux ressources des Etats membres qui pourraient ainsi mieux définir leurs propres démarches.


A propos de l'Année européenne des langues, 2001

Source: "L'Année européenne des langues 2001",
Commission européenne

Célébrer la diversité linguistique, le plurilinguisme,
l'apprentissage des langues tout au long de la vie

« Tout le monde mérite d'avoir l'occasion de profiter des avantages culturels et économiques que les connaissances linguistiques peuvent apporter. L'apprentissage des langues aide également à renforcer la tolérance et la compréhension entre les personnes issues d'horizons linguistiques et culturels différents. » ont déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, Walter Schwimmer, et la Commissaire européenne Viviane Reding dans une déclaration commune publiée à l'occasion du lancement officiel de l'AEL.

Cette section décrit les origines, les objectifs, les activités et les résultats de l'Année européenne des langues 2001.
 

Commencement

L'idée de lancer une « Année européenne des langues » est née au Conseil de l'Europe lors d'une conférence finale de projet organisée par la Division des politiques linguistiques en avril 1997. La proposition, soutenue par des représentants des Etats membres, a été examinée par différents organes et la Commission européenne a été invitée à les rejoindre.

En janvier 1999, le Comité des Ministres a déclaré l'année 2001 « Année européenne des langues » et l'Union européenne s'est jointe à elle lors d'une Déclaration en juin 2000.

 

Objectifs

L'objectif général de la campagne 2001 était de promouvoir la richesse du patrimoine linguistique et culturel de l'Europe. Elle a fourni l’occasion de célébrer la diversité linguistique de l’Europe et de mettre en lumière les atouts d’un apprentissage des langues intensifié et diversifié afin que tous les Européens puissent faire face au défi d’un continent multilingue et multiculturel.

Les objectifs de l'Année étaient les suivants:

  • accroître la sensibilisation au patrimoine linguistique européen et développer une ouverture aux différentes langues et cultures;
     
  • motiver les citoyens européens à développer le plurilinguisme, c'est-à-dire à parvenir à un certain niveau de compétences communicationnelles dans plusieurs langues, y compris dans des langues moins répandues et enseignées;
     
  • encourager et aider l'apprentissage des langues tout au long de la vie pour le développement personnel.

Dans un but de coordination, un Groupe directeur européen a été mis en place pour aider à l'organisation générale. Le Conseil de l'Europe a invité les Etats membres à nommer des coordinateurs nationaux pour l'AEL, lesquels ont souvent été assistés par une équipe nationale ou régionale. Un séminaire international préliminaire a été organisé en 2000 afin de permettre aux coordinateurs d'établir des liens et d'obtenir des lignes directrices concernant l'organisation d'événements. Les coordinateurs nationaux assurant à un stade ultérieur la liaison avec la Commission européenne étaient la plupart du temps les mêmes, ce qui a été un facteur clé pour une synergie réussie.

Les coordinateurs nationaux ont régulièrement fourni au Conseil de l'Europe des informations sur les événements ayant lieu dans leur pays, ce qui a abouti à la publication en ligne d'un « Calendrier d'événements » régulièrement mis à jour. Les coordinateurs ont reçu des supports promotionnels à la fois de la Commission européenne et du Conseil. Un certain nombre de pays ont reçu un soutien financier grâce aux généreuses contributions financières d'autres pays au Conseil de l'Europe.

Un certain nombre de coordinateurs nationaux a exprimé le souhait d'utiliser l'impulsion créée par l'Année en poursuivant les activités de promotion de la diversité linguistique et en maintenant le nouveau réseau créé. C'est-là une des raisons qui a encouragé le Conseil de l'Europe à mettre en place une Journée européenne des langues. Dans la plupart des pays, les personnes nommées comme « Coordinateur national de l'AEL » ont accepté de devenir « Personne-relais » pour le Conseil de l'Europe concernant la Journée européenne des langues.

Pour ce qui est de la coopération entre le Conseil de l'Europe et la Commission européenne, la communication et une représentation réciproque lors de réunions ont été continues. L'UNESCO a régulièrement envoyé un représentant lors des événements principaux.

Le Livre de la campagne de l'Année européenne des langues 2001 présente le concept, le thème principal et l'échelle des activités prévues.

 

Activités

Une édition spéciale AEL 2001 d'un timbre finlandais

L'Année européenne des langues 2001 a été une réussite. Dans 45 pays, des millions de personnes ont participé à des activités célébrant la diversité linguistique et l'intérêt de pouvoir parler d'autres langues.

 

Une coopération entre la Commission européenne et le Conseil de l'Europe a été assurée dans un certain nombre de domaines, en particulier l'organisation de l'événement d'ouverture (qui a eu lieu en Suède en février 2001) et de l'événement de clôture (qui a eu lieu en Belgique en décembre 2001).

Deux événements phares de l'Année ont également été organisés:

  • la Semaine des apprenants en langues adultes (mai 2001) et 
  • la Journée européenne des langues le 26 septembre 2001.


Des supports promotionnels ont été produits en commun (un manuel pour les apprenants adultes « Comment vous pouvez apprendre des langues » et un dossier d'information). La coopération s'est également exprimée par le biais d'une campagne d'information partagée comprenant un logo, des slogans et un site web.

La Commission européenne a publié un appel à propositions et a co-financé les 150 projets les plus réussis. Voir les Projets de sensibilisation pour avoir une sélection de projets AEL financés par l'UE.
 

Supports d'activité clés:

  • Année européenne des langues 2001: quelques événements phares (en anglais). Cette brochure produite par la Commission européenne donne un aperçu de quelques-unes des activités organisées ou financées par la Commission au cours de l'Année.
     
  • Rapport Eurobaromètre N° 54 spécial « Les européens et les langues » (2001)Afin de marquer la célébration de l'AEL en 2001, la Commission européenne a publié une étude des compétences linguistiques des citoyens européens et de leur attitude par rapport à l'apprentissage des langues. Cette étude spéciale Eurobarometer a été effectuée dans les 15 Etats membres de l'UE entre le 6 et le 23 décembre 2000.
     
  • Calendriers des événements dans les Etats membres du Conseil de l'Europe
    Ces calendriers dressés par le Conseil de l'Europe donnent un aperçu utile de la large gamme d'activités organisées.

 Calendrier international du Conseil de l'Europe
 Calendrier national du Conseil de l'Europe  
 

Quelques résultats

Synthèse du rapport d'évaluation de l'AEL (principaux résultats)

  • Les événements européens d'ouverture et de clôture ont été organisés conjointement par le Conseil de l'Europe et la Commission européenne à Lund, en Suède (18-20 février 2001) et à Bruxelles, en Belgique (7-8 décembre); y ont participé les coordinateurs nationaux des 45 pays participants. 
     
  • Une exposition avec des posters et des supports promotionnels des 45 pays participants a été présentée dans les locaux du Conseil de l'Europe à Strasbourg à l'occasion de la Journée européenne des langues en 2001.
     
  • Des événements nationaux d'ouverture ont eu lieu dans différents Etats membres; un représentant de la Division des politiques linguistiques y a souvent participé. 
  • Un site web commun de la Commission européenne et du Conseil de l'Europe en onze langues a été développé et mis à jour tout au long de l'Année. Le Conseil de l'Europe a de plus mis en place un site web spécifiquement consacré à l'AEL (2000-2002) afin d'y inclure régulièrement les contributions de ses Etats membres.
     
  • La plupart des pays participants ont mis en place un site web national.
     
  • Une bande-son a été réalisée par la Division des politiques linguistiques, avec l'expression « Bonjour » dans toutes les langues nationales/officielles des Etats membres, laquelle a été mise en ligne sur le site web de l'AEL; celle-ci a été produite grâce à la participation du personnel du Conseil de l'Europe à Strasbourg.
     
  • Un million d'exemplaires des textes d'information sur l'AEL a été distribué, dont 500 000 du Guide commun de la Commission et du Conseil de l'Europe intitulé « Comment apprendre une langue ».
     
  • La Commission européenne a réalisé un sondage « Eurobarometer" sur les langues, lequel s'est achevé en décembre 2000; ses résultats ont été publiés en février 2001.
     
  • Plusieurs milliers d'événements ont eu lieu au niveau national, régional et local tout au long de l'année.
     
  • Plus de 70 journaux nationaux et de nombreuses chaînes télévisées et stations de radio à travers l'Europe se sont intéressés à l'Année, dont une émission d'une journée le 26 septembre.
     
  • Des centaines de milliers de personnes ont visité les stands de l'Année européenne lors de journées portes ouvertes, foires et expositions dans toute l'Europe.
     

Evaluation

En octobre 2001, le Conseil de l'Europe a invité les coordinateurs nationaux de l'AEL à effectuer une évaluation de l'Année européenne des langues. L'évaluation générale de l'Année européenne des langues par les coordinateurs nationaux a été très positive. Pour plus de détails, veuillez vous référer au rapport final d'évaluation de l'Année européenne des langues 2001 - Conseil de l'Europe - mai 2002.

La Commission européenne a également analysé les résultats de l'Année européenne des langues dans deux rapports.

Rapport de la Commission « Mise en oeuvre et résultats de l'année européenne des langues 2001 »

Evaluation de l’Année européenne des langues 2001 - août 2002

  Search
#coeEDL